Page 5 sur 5

La tribu en vadrouille à l’Isle sur la Sorgue : épisode 2, présentation de la ville

Je vous propose aujourd’hui de vous présenter l’Isle sur la Sorgue, cette jolie cité lacustre située dans le Vaucluse, près d’Avignon.

Un petit accent vénitien

Des canaux, des ponts, des quais, de pittoresques roues à aube, vous voici à L’Isle sur la Sorgue, la Venise Comtadine. Ce qui était au Moyen Âge une île entourée de marécages est devenue au fil des siècles une magnifique cité lacustre. Nature luxuriante, architecture baroque, boutiques de brocanteurs et d’antiquaires donnent à l’Isle sur la Sorgue cette ambiance si particulière.

Vous y croiserez des habitants et commerçants accueillants, des canards par centaines, des cyclistes, des chineurs, et des familles… Vous aurez compris, ici il y en a pour tous les goûts.

Bonne idée de week-end en famille ?

Je dis OUI !  C’est validé par demande à ta mère !

Vous aimez les visites ?

Certains brocanteurs se sont groupés en « villages d’antiquaires », vous proposant un choix exceptionnel d’antiquités de tous genres et époques, cela vaut vraiment le détour. Côté architecture, vous découvrirez de belles façades gothiques ou renaissances, la collégiale Notre-Dame-des-Anges,  l’hôtel particulier Donadeï,…

Vous êtes plutôt nature ?

Allez flâner le long de la Sorgue jusqu’au partage des eaux (où la Sorgue se sépare naturellement en deux). Vous pourrez y découvrir des cadres bucoliques à souhait, pour vous promener, vous allonger, pique-niquer, nourrir des canards friands de pain, observer les pêcheurs. N’hésitez pas à regarder de l’autre côté des rives, vous y verrez de beaux jardins, souvent décorés par du mobilier et objets chinés chez les antiquaires du centre-ville.

Vous êtes plutôt sportifs ?

Apportez ou louez  vos vélos. Des circuits à couper le souffle ont été aménagés pour vous faire découvrir la Provence en vélo. Il y en a un en particulier à faire en famille : celui qui relie le village de Thor à L’isle sur la Sorgue : sur les rives de la Sorgue, un circuit ombragé qui vous feront découvrir de magnifiques vergers et champs cultivés, aux douces senteurs de Provence.

Dernier petit point, hors saison, vous pourrez même y croiser quelques artistes, qui adorent comme moi ce petit paradis.

@demandeatamere

La tribu en vadrouille à l’Isle sur la Sorgue, épisode 1 : Le grand départ

Partir en vacances en mode « Maman solo »

C’est en mode maman solo que les vacances de printemps se sont préparées, impossible pour papa de nous accompagner cette fois-ci. De mon côté, je peux travailler n’importe où et n’importe quand, à condition d’avoir une connexion internet. Quand ma maman m’a demandée si je souhaitais venir passer quelques jours chez elle à L’Isle sur la Sorgue avec la tribu, je n’ai pas mis longtemps à me décider ! Ça fera le plus grand bien aux enfants, et ça me donnera l’occasion de faire quelques articles sur cette ville que j’adore ! Allez hop, c’est décidé on y va !

Préparation militaire

Bon, avant toute chose, il faut préparer notre séjour avec Mister Three, 10 mois, qui a encore besoin de beaucoup beaucoup de choses : un lit, un rehausseur de chaise, une baignoire de voyage, une poussette, des couches… sans compter les quatre valises, le sac à langer, les cartables des grandes (il va falloir faire les devoirs)… Nous avons un 3008, grand quand nous étions 4, mais à 5… c’est juste juste… Mince, il me faudrait une remorque non ?  Bon, allez il n’y a plus qu’ à jouer à Tetris. Je me sens un peu comme un passeur de produits illicites, cherchant les petits coins libres de la voiture pour y caser, un petit sac à dos sous le siège, une bouteille d’eau dans le vide poches,  les paires de lunettes dans la boite à gants… Allez on ferme ! ouf ! Ca rentre !

Départ prévu à 8H pétantes, 2h30 de route, arrivé 10H30, normalement Mister Three devrait dormir au moins 1h durant le trajet et nous devrions arriver à temps pour sortir ce dont il a besoin pour son repas. Mister 3 a une horloge dans l’estomac, le repas c’est 11h, pas le droit à l’erreur…

Trajet, la grande aventure

Finalement départ 8h17, changement de couche de dernière minute, un au revoir au papa (qui semble un peu perdu à l’idée de se retrouver seul cette semaine). 2H30 de route, ce n’est pas très long, enfin à condition que Mister Three ne hurle pas tout le trajet, tout est possible avec lui. Allez on se détend, ça va bien se passer ! A7, péage, 30mn de route et bébé s’endort ! le soleil est au rendez-vous, c’est Parfait ! Avec Misses 1&2 on joue comme à notre habitude aux chaînes de mots, devinettes,…

1H 15 de trajet, Mister Three se réveille, les filles ont un petit creux… Je suis une warrior, on s’arrête grignoter, réduisant ainsi la petite marge que je m’étais gardée pour le repas… Un croissant, un pain au chocolat et un café plus tard, c’est reparti ! Mister Three est calme, il a jeté ses chaussures sur la plage arrière, et les chaussettes je ne sais où, il joue avec ses pieds (ça valait le coup de prévoir les jouets à porter de main) . On sort de l’autoroute, 10H 45, on va y arriver sans encombres ! 10h58 arrivée à bon port ! J’y suis arrivée ! J’ai l’impression d’avoir gagné Koh lanta !

Sauf que maman ne m’attendait pas avec le totem mais avec une bouteille de rosé au frais 🙂 (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, avec modération svp !)

Il ne reste plus qu’à profiter !

aventure

@demandeatamere

 

Le petit frère tardif, l’avis des grandes soeurs

En écrivant mon article sur le troisième enfant tardif, mes grandes ont eu la brillante idée de vouloir donner également leur ressenti.

Elles ont souhaité faire comme maman, je vous laisse découvrir leurs petits articles (hormis la correction des fautes d’orthographe, je n’ai rien touché).

Par Miss 1, 11ans, ainée de la fratrie

Le petit 3ème, ça a des inconvénients :

  • Il es fragile et se chope tout ce qui traîne
  • Les parents ont (un riquiqui peu) moins de temps pour nous
  • Il faut aller jeter les couches dégueu accompagnées de sa poubelle qui chlingue
  • Les parents sont fatigués à cause de leurs nuits blanches
  • On  ne fait plus trop de sorties
  • On doit respecter ses heures de sieste

Mais, aussi c’est trop bien :

  • Il est rigolo
  • Il est trop mignon ! # BG
  • Il apprend vite
  • Il fait pipi sur maman
  • Il fait caca dans le bain
  • Il mange bien
  • Il a de bonnes joues
  • Il fait des grimaces

Et enfin, on l’attendait avec impatience et on est super contentes de l’avoir !

Par Miss 2, 8 ans, Petite et grande sœur

Maintenant je ne suis plus la petite sœur . Mais quand même j’aime bien jouer Avec lui.  Je l’adore mon frère. Quand je l’ai vu pour la première fois j’ai craqué : il était trop choupinou.

A la maison, j’aime lui donner à manger, j’aime quand il rigole. Par  contre, maman s’occupe un peu moins de moi, et des fois il pleure la nuit et ça me réveille.

Depuis qu’il est là, ma famille s’est agrandie et mon cœur aussi.

 

N’hésitez pas à commenter, votre avis m’intéresse !

 

Le troisième enfant tardif : le bilan à 10 mois…

Il faut tout d’abord dire que Mister Three n’était pas prévu au programme… Non pas qu’il n’était pas désiré, loin de là, mais disons qu’on ne l’attendait plus. L’idée d’avoir un troisième enfant n’a pas été aussi naturelle que pour les deux premiers. Monsieur lui, issu d’une fratrie de 3 enfants, s’était toujours imaginé avec 3 enfants. Pour moi, fille unique, ce n’était pas le cas. Même si, après l’arrivée de Miss Two, je n’arrivais pas vraiment à accepter l’idée de ne plus jamais être enceinte, ni pouponner, notre vie à 4 me convenait bien. Une fois les filles ayant atteint l’âge d’entrer à l’école, nous avions trouvé un bon équilibre entre vie de parents, vie de couple, vie professionnelle et vie sociale.

L’annonce

Et puis, pour diverses raisons, l’envie de pouponner m’a rattrapée. Et là, rien à faire, impossible… numéro 3 ne voulait pas arriver. Ce n’est que 2 ans plus tard, alors que nous nous étions résignés, que les premiers symptômes sont apparus… Oh surprise ! C’est entre rires et larmes, toutes émotions confondues, que le fameux bâtonnet bleu nous a annoncé la positive nouvelle !

Ok, un troisième c’était inespéré mais on s’était fait à l’idée… Les filles étaient grandes maintenant, 10 et 7 ans, nous étions plus près de la quarantaine que de la trentaine désormais, et nous nous étions installés dans cette vie confortable à quatre. Tout allait être chamboulé, il allait falloir se remettre dans les couches, les biberons toutes les trois heures, les nuits blanches…. Mais quel bonheur aussi de pouvoir revivre une dernière fois les joies de la grossesse, de la première rencontre, et des toutes ces premières fois, qui plus est avec nos grandes filles.

Autour de nous, les avis sur la question étaient mitigés : il y avait ceux pour qui le troisième « s’élève tout seul », et ceux qui, avec un air abattu voire désespéré, nous annonçaient que notre vie ne serait plus jamais simple !

L’arrivée

Le 4 juin dernier, Mister 3 a débarqué dans nos vies, et toutes nos angoisses ont disparu… Jamais je n’avais lu autant d’amour dans les yeux de Miss 1 & 2… Quel bonheur !  La famille était enfin complète ! Il ne restait plus qu’à trouver le bon équilibre, pour que chacun trouve sa place au sein de cette grande famille. 10 mois après, nous tâtonnons encore un peu je l’avoue…

Bilan

Alors ce troisième tardif,  facile ou pas facile ?   Voici un petit bilan (honnête et décalé) des petits inconvénients et grands bonheurs que nous a apporté ce petit troisième :

Commençons par les petits inconvénients :

  • Tu dois à nouveau passer des nuits blanches ! Et tu n’as plus le même âge, alors tu as plus de mal à récupérer.
  • Tu redécouvres certaines petites choses que tu avais fini par oublier : les coliques, les régurgitations, le nez à nettoyer au sérum, les cacas qui débordent de la couche, les crises de pleurs en voiture,…
  • Tu passes à nouveau plus de temps chez ton pédiatre que chez ton coiffeur et ton esthéticienne…  Et bien entendu tu retrouves ce look « queue de cheval et vêtements confortables » que tu avais enfin réussis à remplacer par des tenues tendance.
  • Tu es sans arrêt débordée : tâches ménagères qui n’en finissent plus, taxi toute la journée (école, nounou, activités, médecins, …). Tu passes ton temps à faire des « to do list » qui s’allongent de jour en jour… Charge mentale à son maximum ! Chaque déplacement se fait coffre plein à craquer, te décourageant parfois de sortir…
  • Tu seras l’une des mamans doyennes de l’école maternelle : les mamans des autres enfants elles en seront à leur premier ou deuxième et n’excèderont pas, pour la majorité, les 30 ans…
  • Tu auras Presque 60 ans pour ses 20 ans… Faut-il en dire plus ?

Heureusement, ces petits inconvénients sont compensés par de vrais grands bonheurs :

  • Tu pouponnes à nouveau et ça c’est top : câlins, sourires, regards amoureux ! Qu’est-ce que ça m’avait manquée.
  •  La relation entre les grands et le bébé est magique : maternage, complicité, protection, fierté, et amour inconditionnel. Pour moi, c’est vraiment ce qu’il a de plus beau dans cette nouvelle aventure. Et petit bonus, les grands sont d’une aide vraiment précieuse à la maison pour surveiller bébé le temps d’une douche ou d’une préparation de repas.
  • Tu assistes à nouveau à toutes ses premières fois : premier sourire, premier rires aux éclats, premier mot, premiers pas…
  • Tu as toujours une copine  « en manque de pouponnage » qui voudra prendre le petit dans ses bras, te permettant de siroter tranquillement ton mojito. Tu sais ces mamans, moins téméraires que toi (ou plus sensées), qui se sont contentées de  deux enfants.
  • La carte « Famille nombreuse » et il faut tout de même le souligner la part supplémentaire sur ta déclaration d’impôt ! Psychologiquement ça fait du bien mais si, en faisant les comptes, ce troisième te coûte un bras 😉
  • Tu vas rester jeune plus longtemps : un ado à la maison quand tu as la cinquantaine, ça aide à rester connecté  !

10 mois que Mister Three est entré dans nos vies, et même si notre vie de famille est devenue plus compliquée, elle est surtout devenue beaucoup plus riche en amour !

N’hésitez pas à me donner votre avis, expérience et conseils en commentaires.

L’heure des présentations

Bonjour à tous !

Je m’appelle Ludivine, j’ai 37 ans, suis lyonnaise et à l’origine de ce nouveau blog. Je suis à la tête d’une tribu qui s’est agrandie il y a quelques mois, nous permettant ainsi d’obtenir la carte « Famille nombreuse » ! Nous sommes six à la maison : un papa, associé dans une agence de communication, une maman blogueuse, une pré ado de 11 ans, une fille de 8 ans, un petit garçon de 10 mois et un berger australien de 2 ans.

Voilà quelques années que j’ai en tête ce projet de blog, l’envie de me lancer, d’écrire, de communiquer et partager mon expérience de maman.  Mais bon, des blogs de mamans, il y en a déjà beaucoup et de qualité… Qu’aurais-je à dire de plus ? Qui vais-je intéresser ? … Bref, une trouille bleue de sauter le pas… C’est tellement personnel…

C’était sans compter le soutien de mes proches, famille et amis. « Lance toi ! Tu es faite pour ça, ça fait des mois que tu tournes autour du pot ; tu as pleins de choses à dire, fonce, on va t’aider ! » Ce qui au départ était un projet personnel devenait peu à peu une aventure solidaire : le mari et les enfants mettent la main à la pâte à la maison, les parents prennent un peu le relais avec les enfants pour me permettre de travailler, une amie me fait un logo, d’autres me donnent des idées d’articles, écrivent des chroniques, partagent leurs réseaux… Bon et bien quand il faut y aller, faut y aller…

Et là encore de belles surprises : je rencontre d’autres mamans entrepreneuses qui me proposent des partenariats, des médias qui sont prêts à m’aider à me faire connaître et enfin l’univers des blogueurs (ses), basé sur le partage et l’entraide.  Je pensais devoir porter seule ce nouveau projet et finalement, je n’ai jamais été aussi entourée.

De quoi vais-je vous parler ? Family lifestyle ! Avec une pré-ado une fille, et un bébé, il y a de quoi faire : tests produits et activités pour tous les âges, bons plans, vie à cinq, organisation, santé, … Je vais essayer de vous faire partager mon expérience et vous donner quelques réponses et astuces.

Merci d’avance pour votre soutien et vos abonnements !

Ludivine

30184567_10156944069199298_1869839667_n