Page 3 sur 19

Joyeux anniversaire… Le bilan des 38 ans

gateau anniversaire

Encore une bougie de souffler, la trente-huitième, mes trois enfants sur mes genoux, mon mari derrière l’objectif pour immortaliser l’instant. Trente-huit ans, c’est la quarantaine qui approche à grands pas, à pas de géant même…  Vieillir ne me fait pas peur, en tout cas pour l’instant, ce que je redoute en revanche c’est la vitesse à laquelle le temps file… Un peu nostalgique, j’ai eu envie de faire le bilan du chemin parcouru ces trente-huit dernières années.

20 ans de course effrénée

En faisant le bilan, je me rends compte que j’ai passé les deux dernières décennies à vouloir accélérer le temps, courant à toute vitesse vers la réalisation de mes projets. Jeunesse est souvent synonyme d’impatience et d’une furieuse envie de foncer tête baissée dans la vie  :    finir ses études, trouver le job de ses rêves, prendre un appartement, vivre en couple, se marier… Vite vite, comme si le temps nous était compté. Puis faire carrière, faire un bébé, devenir propriétaire, faire le deuxième bébé…  Une course effrénée qui fait filer les années et nous propulse vingt ans plus tard quelques rides au coin des yeux.

Pourquoi vouloir toujours passer à l’étape suivante ?

Lorsque je suis devenue maman, j’avais toujours hâte : hâte que Miss 1 dise son premier mot, fasse ses premiers pas, aille à l’école… Pour Miss 2, même schéma, j’étais pressée qu’elle fasse ses nuits, qu’elle puisse jouer avec sa grande sœur, qu’elle lise,… Les années sont passées aussi vite que des heures, me donnant souvent l’impression de ne pas avoir assez profité de certains instants pourtant si précieux. Bien sûr, nous avons vécu des milliers de moments merveilleux, mais j’avoue être aujourd’hui nostalgique de ces petites étapes de leur vie dont le souvenir devient parfois un peu flou au fil des années.

Ne plus être pressé, profitez de chaque instant, voilà ce que nous apprennent les années

L’arrivée de Mister Three m’a appris à enfin prendre le temps.  Je tente de ralentir le rythme, prenant le temps d’admirer enfin le paysage.  J’essaie de savourer chaque instant, de profiter de chaque étape sans penser à la suivante. Fini les « vivement que »  !

Vivement qu’on puisse aller au cinéma à cinq ? Profitons plutôt de ces séances mère-filles ou père-filles. Vivement qu’il soit propre ? Non, profitons de pouvoir encore embrasser ce petit bidou tout nu plusieurs fois dans la journée ! Vivement qu’il mange seul, qu’il marche, qu’il parle ? non, non et non ! Prenons plutôt le temps de  s’émerveiller de chacun de ses progrès.

Savoir apprécier l’instant T et apprendre à faire une pause pour le contempler, voilà le secret pour vieillir sans regrets. Vivre sa vie et ne pas courir après, prendre le temps de gravir chaque marche et ne pas essayer de grimper quatre à quatre l’escalier de notre vie.

Et vous ? Avez-vous ce sentiment d’être constamment dans une course contre la montre ? Avez-vous réussi à prendre le temps d’apprécier chaque moment ? Racontez-moi.

 

 

Booh ! Un repas d’Halloween aussi facile qu’effrayant

Cette année, les enfants m’ont lancé un défi : organiser un repas tout « Halloween », de l’apéritif au dessert. Vous commencez à me connaître, les défis j’adore ça ! Voilà donc  plusieurs semaines que je cherche des idées, fouillant sur le net, scrutant Pinterest ou  encore feuilletant mes vieux livres et magazines de cuisine.

La difficulté a été de trouver des recettes à la fois épatantes (faut que ça en jette !), faciles à réaliser avec les enfants, et pas chères ! Parce que je ne sais pas ce que vous en pensez, mais entre les costumes, le maquillage, la déco, les bonbons, etc… et bien Halloween, ça coûte cher ! Voici le menu :

img_0022

Flippant non ? Place maintenant aux recettes :

Apéritif Flippant

Cafard dans son jus

Du jus d’abricot (ou celui qui vous fera plaisir) et quelques myrtilles ! simple et efficace non ?

Guacamole à tentacules

Pour le guacamole, nous avons mixé un avocat bien mûr, un demi-oignon, du jus de citron vert et un peu de crème liquide. Le monstre à tentacules a été réalisé avec une carotte, un morceau de comté et un petit morceau d’olive noire pour son oeil.

Entrée Maléfique

img_0004

Les pommes si « trouille »

Il sufit de creuser une pomme et de la sculpter comme une citrouille, et de la garnir de salade. Une super astuce pour faire manger de la salade aux enfants !

Plat Monstreux

img_0014

Le burger de la mort

Un pain burger aux yeux triangulaires, du cheddar en dents de scie, un cornichon coupé en guise de langue, du ketchup pour le côté « sanglant », et vous obtenez un Monster Burger !

Dessert sanglant

Dentiers de vampires

Un cookie coupé en deux, du sucre glace mélangé à un peu d’eau et de colorant rose pour les gencives, des mini-chamallows pour les incisives et des amandes pour les canines.

Tirami « sous terre » 

Un tiramisu classique (ou aux fruits si les enfants préfèrent), la recette originale ici, et pour la pierre tombale, un biscuit à la cuillère coupé en deux, recouvert d’un peu de pâte à tartiner, et un stylo alimentaire blanc pour ecrire « RIP » et le tour est joué !

Nous avons testé toutes ces recettes avec Misses 1 & 2, qui n’ont eu aucun mal à les réaliser quasiment sans mon aide. Le résultat a été à la hauteur de mes attentes : E-PA-TANT ! 

A vous d’essayer ! et Joyeux Halloween !