Et si on créait un « vrai » calendrier de l’avent ?

Les calendriers de l’Avent sont devenus l’incontournable objet de Noël.  Les marques de toutes sortes ont su surfer sur cette tendance pour nous proposer des calendriers de plus en plus élaborés : traditionnels chocolats, confiseries, jouets, maquillage, bières, bijoux, etc… Il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Mais ne perd-on pas l’esprit de Noël dans tout ça ?  Je ne veux pas jouer les rabat-joies mais le principe du calendrier de l’avent n’est-il pas  de faire patienter les enfants durant le mois de décembre en installant l’esprit de Noël dans le foyer ? Pas de les gâter avant l’heure !

Je voudrais donc aujourd’hui vous proposer un calendrier « Esprit de Noël » qui vous permettra de créer une véritable ambiance de Noël à la maison, alliant partage, traditions et féérie.

Lire la suite → Et si on créait un « vrai » calendrier de l’avent ?

La rentrée en sixième, récit d’une maman nostalgique

C’était hier…


Je me souviens de l’entrée au CP de mon aînée… La larme a l’œil, je la regardais rejoindre fièrement sa maîtresse et ses petits copains édentés, un cartable plus gros qu’elle sur le dos ? C’était hier, je m’en souviens tellement bien…
Que s’est-il passé ? Suis –je la victime d’une faille temporelle ? En un claquement de doigt je me retrouve devant le grand portail d’un collège, devant lequel se tiennent des centaines d’ados qui me semblent immenses… Mon « bébé », discute tranquillement avec ses copines, toutes vêtues du même T-shirt au logo rouge (à la mode à mon époque, mais en quelle année sommes-nous ?), sac à dos Eastpak, négligemment porté à l’épaule. Elles sont si grandes ! Sa petite main ne serre plus la mienne, un peu stressée de me quitter comme les années précédentes ; elle tient désormais son nouveau téléphone pour montrer à ses copines ses derniers « snap » et « Tiktok ».

On y est… Le grand saut vers l’adolescence !

Le portail s’ouvre, ni une ni deux, ma grande s’engouffre dans le collège avec ses copines. Elle ne m’attend pas. On y est, la sixième, le grand saut vers l’autonomie, l’adolescence ! Je finis par la rejoindre, me mettant en retrait avec les autres parents, histoire de ne pas m’imposer. Elle crie, saute, glousse avec ses deux meilleures copines : « Maman, on est dans la même classe ! » Elle gère ma grande, suis si fière d’elle… Elle repart aussitôt, retrouver d’autres amis.

Parlons-en des amis : je les ai vus grandir depuis leur entrée en maternelle. Le petit blond qui se cachait dans les jupes de sa maman en petite section, est aujourd’hui plus grand que moi, affiche fièrement sa nouvelle coupe de cheveux digne d’un footballeur, la voix commençant à dérailler ; La petite brunette fan de robes à volants et de couettes que je trouvais si craquante, porte désormais un jean slim et un petit top taille XS qui lui donne déjà l’allure d’une jeune femme. Ils ont grandi si vite ! Mais où sont passés tous les autres aux genoux écorchés, moufles pendant des manches, baskets à scratch et morve au nez ? Tous transformés en ados !

On m’avait pourtant prévenue : le temps file…


Les « anciens » m’avaient avertie à la maternité : « tu verras, tu auras à peine le temps de dire ouf qu’elle passera son bac ! » M****, ils avaient raison, ça passe si vite ! Restons positifs : elle ne rentre qu’en sixième, il me reste encore quelques années avant qu’elle ne prenne véritablement son envol, profitons ! Et puis quel bonheur de la voir commencer à «
Le professeur principal rassemble sa classe et invitent les parents à sortir du collège. Ça y est, c’est fait ! J’ai survécu… sans une larme… en tout cas dans l’enceinte du collège 😉Et vous ? Comment avez-vous géré la rentrée en sixième ? au cp ? et même en petite section ?