Tribu confinée…Tribu heureuse ?

hands-2847508_1920

55 jours de confinement… Qui l’aurait imaginé ? Début mars encore, nous organisions nos prochaines vacances, les 13 ans de Miss 1,  des dîners entre amis. Et tout a basculé en une allocution présidentielle : fini l’école, les cafés avec les collègues, les apéros avec les copains, le sport, les repas de famille, en résumé « toute forme de vie sociale ». Le virus covid-19 nous déclarait la guerre et nous allions devoir l’affronter. Pour la tribu, la nouvelle a été dure à digérer, puis, comme toute le monde nous nous sommes adaptés,. A l’heure du déconfinement, j’avais envie de faire le bilan de cette parenthèse surréaliste.

Jour 1 à 7 : L’organisation des premiers jours

Je ne sais pas si cela a été votre cas, mais les premiers jours de confinement n’ont pas été très difficiles. Les mesures gouvernementales ont été un cataclysme pour nos jobs respectifs. La première semaine a été dédiée la mise en place du télé-travail et de l’école à la maison. Pas le temps de se lamenter ou d’avoir la trouille. Il fallait gérer les urgences, et s’organiser pour les semaines à venir. Nous étions en sécurité, tous les cinq dans notre cocon, et ça c’était le plus important.

J-8 à 15 : entre angoisse, stress, et incompréhension

Une fois l’organisation mise en place, l’angoisse s’est installée : peur de tomber malade, peur pour nous, pour nos proches, peur de ne plus avoir les ressources financières suffisantes…  Et peur des autres : cette insupportable peur de l’autre, qui pourrait nous contaminer. Il faut dire que les informations véhiculées par les médias ne nous aident pas : décompte du nombre d’hospitalisations, de morts, manque de place et de moyens dans les hôpitaux, mise en avant de symptômes franchement flippants,  incertitudes face à ce virus inconnu. On ne sait plus vraiment comment on l’attrape, ni qui est vraiment en danger. Chaque jour, de nouvelles informations viennent contredirent celles de la veille. S’ajoute à cela, la panique générale, les gens qui se ruent dans les supermarchés de peur de manquer, la pénurie de certains produits. Pour l’hypocondriaque que je suis, je vivais en cet instant l’un des pires scénarios imaginés durant mes nuits d’insomnie. Le film « Contagion », version real life… La seule chose qui m’a sauvée à ce moment là, c’est de savoir (sans toutefois en être absolument convaincue) que mes enfants ne risquaient quasiment rien.

J-16 à 30 : L’hyperactivité pour combattre le stress et l’isolement

Mea Culpa : je me suis mise au Pilates, au body combat, et à la fabrication de baguettes de pain et de masques en tissu 🙂 Vous aussi ? Je pense aujourd’hui, avec un peu de recul, que j’avais besoin de combler un grand vide. Le confinement nous prive de nos libertés, de notre place dans la société. Alors il faut trouver du sens à tout ça, en se rendant utile, en prenant soin de soi, de ses proches. Enfermée entre 4 murs, ma seule envie était de créer un cocon le plus confortable possible pour la tribu : petits plats maison, jeux en famille, sport pour garder la forme, apéros-visio pour garder un semblant de vie sociale,…  il fallait coûte que coûte préserver notre tribu de ce cataclysme. 

J-31 à 55 : Vivre autrement, positiver et tirer le meilleur de cette expérience

Et puis on s’adapte… Plutôt que de se lamenter et de se focaliser sur ce qui nous était interdit, nous avons fait le choix de voir le verre à moitié plein. Certes, nous étions privés de bon nombre de nos libertés mais n’était-ce pas un bon moyen pour nous recentrer sur l’essentiel ? Nos vies bien remplies n’étaient-elles pas un peu superficielles parfois ? Aujourd’hui j’en suis convaincue. Nous avons réappris à vivre ensemble,  à nous écouter, à partager. Nous n’avons jamais autant communiqué : en tant que parents, nous avons pris le temps d’apprendre à nos enfants, la cuisine, la couture, les jeux. Nous leur avons fait découvrir des musiques, films. Les enfants ont eux aussi pris le temps de nous faire découvrir leurs univers. Tout cela, nous le faisions peu, faute de temps.

Une expérience qui remet les pendules à l’heure

Nous sortirons grandi de cette expérience, j’en suis certaine. Bien entendu, nous trépignons d’impatience de pouvoir à nouveau retrouver nos familles, amis et collègues, d’aller au ciné, reprendre le sport, dîner au resto ou encore s’organiser une journée shopping. Mais, je l’espère, nous saurons aussi garder les bonnes habitudes prises durant ce confinement : prendre le temps de plus s’écouter, de partager, moins et mieux consommer, éviter de s’encombrer du superflu.

Prêts pour le déconfinement ?

Oui et non. Bien entendu nous sommes heureux de pouvoir enfin sortir de chez nous. Pour ma part, je ne me sens pas en danger, convaincue qu’en respectant les gestes barrières, nous serons protégés. Mais nous savons que le déconfinement n’est pas synonyme à de retour à la vie « normale » et qu’il allait falloir nous armer de patience pour retrouver enfin notre vie d’avant. Et puis, il va falloir aussi avoir le courage de sortir avec cette coupe et cette couleur de cheveux,  les kilos supplémentaires (elles étaient bonnes les baguettes !) qui font craqué les coutures de mon jean préféré, et penser au sevrage de l’apéro quotidien 😉

Et vous alors ? Quels points positifs / négatifs tirez-vous de cette expérience ? Comment vivez-vous le déconfinement ?

Publié par demandeatamere2210

Maman blogueuse, lyonnaise, j'écris mes coups de coeur, mes coups de gueule, mes expériences sur mon sujet de prédilection : la Famille ! Je teste pour vous produits, activités et voyages... Et surtout, j'adore partager tout cela avec vous !

Un avis sur “Tribu confinée…Tribu heureuse ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :