img_2989
photo : http://www.stephanielapierre.fr

Voilà maintenant presque 3 ans, que Forrest est arrivé, ou plutôt a déboulé,  dans nos vies.  Trois années que j’ai finalement cédé. Oui, c’est vrai, je n’en voulais pas.  Non pas que je n’aime pas les chiens, bien au contraire je les adore, mais j’estimais que c’était une responsabilité  trop lourde à porter pour notre famille. Accueillir un animal de compagnie n’est pas une décision à prendre à la légère : il va avoir besoin d’être nourri, soigné, et par-dessus tout, il va avoir besoin d’attention ! Et j’avais peur d’en manquer, déjà bien  occupée entre mari, enfants, travail et maison.

Et puis un jour, on m’a piégé…

Il faut dire que mari et enfants ont habilement mis en place leur stratagème ! C’est lors d’un déjeuner chez des amis que tout a commencé. Ma tribu est littéralement tombée sous le charme d’une jeune chienne Berger Australien, répondant au joli nom de June. Il faut avouer, à  leur décharge,  qu’elle est magnifique, douce avec les enfants et semble-t-il particulièrement docile et obéissante. Mais non, rien à faire, je ne veux toujours pas de toutou à la maison !  Sa gentille mais néanmoins démoniaque maîtresse,  a eu l’excellente idée de nous informer qu’une portée  de la même maman était disponible, photos à l’appui. Ni une ni deux, mes trois rusés, me montraient la photo d’un chiot tout mignon,  me suppliant  de leur dire « OUI » (avec ce fameux regard que toutes les mamans connaissent et ont du mal à résister ». Oui mais non ! Hors de question, on en a déjà parlé des dizaines de fois… Trop de contraintes :  la clôture, les promenades, la garde durant les vacances, les cacas dans le jardin, et j’en passe ! NON NON et NON !

… Et finalement j’ai craqué !

Le week-end suivant, prétextant une balade avec des amis, nous nous sommes retrouvés par hasard (mais bien sûr !) à côté de l’élevage où se trouvait le fameux chiot…

« Allez ma chérie, ce serait quand même dommage de ne pas aller le voir »

« T’inquiètes pas maman, on veut juste le voir c’est tout, prooooooooooomis ! ».

Je sens que l’étau se resserre doucement. Nous y voilà : mais qu’il est beau, je l’avoue ! Un vrai petit ourson qui fonce déjà jouer avec les filles, comme s’il les avait déjà choisies.  « Il s’appelle Forrest, c’est un signe », rajoute Monsieur, dont le film préféré est Forrest Gump. C’est foutu, je le sens, j’ai perdu la bataille, je ne peux pas lutter contre cette petite boule de poils… Je finis par capituler, ne pouvant ignorer le bonheur dans les yeux de ma tribu. J’avais eu moi-même la joie d’avoir eu un compagnon canin lorsque l’étais enfant, et je trouvais un peu égoïste de ma part d’en priver mes enfants.

 

Des débuts sportifs

Comme prévu, l’arrivée de Forrest a été un peu compliquée. Bien sûr, il était mignon et câlin, comment ne pas l’aimer ? Mais c’était un chiot, et un chiot ça fait des tas de c*******, bêtises : pipi dans la maison, grignotage de meubles, vols en tout genre,  trous dans le jardin et les clôtures, fugues, griffures aux enfants, escapades chez les voisins, bref… beaucoup de petits soucis, certes purement matériels, mais s’ajoutant à ma To do List interminable de maman débordée… De quoi me mettre en rage plus d’une fois !

Et pourtant… que je l’aime mon Fofo d’amour

Après quelques mois (années ?) tumultueux de « je t’avais dit que ce n’était pas une bonne idée », « regarde l’état du jardin », « mais où est passée ma deuxième basket… Fooooooooooooooorrest !!!!», il a fini par s’assagir, et pour rien au monde je ne pourrais m’en séparer. Avoir un compagnon à quatre pattes au sein d’une famille est très bénéfique :  Il protège les enfants, les amuse et les responsabilise,  nous réconforte quand on est triste, nous tient  compagnie quand on est seul, ….  Il est d’une patience à toute épreuve avec le petit dernier, qui je l’avoue, le martyrise un peu (beaucoup ?).  Bref, il est un membre à part entière de la famille. Chacun a une relation différente avec lui : Papa est le maître à qui il obéit, maman est la « câlineuse » attitrée , Miss 1 and 2 sont les reines du jeu et Mister 3, le distributeur officiel de nourriture. Il nous apporte tant de joie au quotidien.  Forrest, on t’aime tellement !

 

 

Alors est-ce que je vous conseille d’accueillir un toutou à la maison ?

Malgré mes paires de chaussures croquées,  l’état catastrophique de mes vitres  et de mon beau tapis du salon, et bien oui ! Si vous avez suffisamment de temps et d’espace pour l’accueillir correctement et que vous êtes prêts à faire quelques concessions contre un grand bol d’amour, je vous dis OUI !

Et vous ? Avez-vous un compagnon à quatre pattes ? Et des anecdotes à son sujet ?

Publicités

7 commentaires

    1. Je comprends ta méfiance et ta position. Un chien reste un chien. tout bon Forrest qu’il est, je ne laisse jamais les enfants seuls avec lui, tout particulièrement le petit dernier qui pourtant en fait ce qu’il veut. C’est bien d’avoir conscience que ce ne sont pas des peluches, et qu’un animal a son lot de contraintes et désagréments. Si tout le monde était comme toi, il y aurait bien moins d’abandons. Trop de gens prennent les animaux pour des jouets.
      Ici, j’avoue que les crottes sont le plus gros inconvénient… pour le reste, nous avons un grand jardin, du coup pas de promenade obligatoire par temps de pluie, il ne rentre que très peu dans la maison et est limité à son petit coin à lui, donc pas de souci d’odeur ni de poils… C’était l’une de mes nombreuses conditions. A côté de ça, il nous apporte beaucoup d’amour, c’est vraiment très agréable de l’avoir à nous côtés pour toutes les raisons évoquées dans l’article.

      J'aime

  1. Là, tu parles du sujet tabou à la maison ! Mon mari et mes garçons rêveraient d’un chien, mais c’est moi qui stoppe, car je sais que comme le reste, ce sera à moi de le gérer… et je ne m’en sens pas encore le temps et l’énergie ! Mais peut-être un peu plus tard, car c’est vrai qu’ils apportent tellement dans une famille ! Et ton expérience me rassures (tant pis pour les chaussures !)…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s